Sélectionner une page

La récolte d’été vient d’être faite, nous pouvons donc aller contrôler l’état de nos colonies d’abeilles. 

Après un été assez sec, il est temps de faire un contrôle des réserves de miel de nos ruches. La visite s’effectue dans l’après-midi lorsque la majorité des abeilles sont sorties butiner, cela évite  ainsi de trop les déranger et accessoirement de se faire piquer.

 

Avant ouverture, il faut penser à allumer son enfumoir afin de « calmer » les abeilles.

 

L’ inspection peut commencer. Plusieurs points sont essentiels lors des visites : on doit vérifier que la reine continue de pondre, qu’il n’y a pas de maladies, que le nectar et le pollen sont bien présents… Chaque cadre (rayon de cire) doit être attentivement inspecté.

 

Sur cet emplacement, les 10 ruches vont plutôt bien. Malgré la sécheresse, certaines fleurs continuent à apporter nectar et pollen aux abeilles. En cette saison, c’est essentiellement la carotte sauvage et le fenouil qui participent, en grande partie, à la survie des colonies.

Fleur de carotte sauvage

Chaque ruche est ouverte l’une après l’autre et inspectée méticuleusement.

Lors de la visite, nous avons pu constater qu’une ruche avait « changé sa reine ». Ce phénomène intervient lorsque la reine présente dans la ruche n’est plus suffisamment vigoureuse (aux yeux des abeilles). Dès lors, une nouvelle reine est créée afin de remplacer l’ancienne. Une reine peut vivre jusqu’à 5 ans en moyenne, mais passé 2 ans elle perd ses qualités (elle pond moins).

 

Dans cette ruche, une nouvelle reine est née et a déjà commencé à pondre. Il faudra être vigilant et bien suivre l’évolution de cette colonie afin de s’assurer qu’elle emmagasine suffisamment de miel afin de survivre pendant les longs mois d’hiver.

 

La prochaine visite sur cet emplacement aura lieu mi septembre afin de vérifier l’état des provisions de nourriture. Entre temps, nous devrons venir régulièrement contrôler la présence du frelon et préparer des pièges adéquats le cas échéant.

Afin de ne pas se faire piquer, on porte une tenu spécifique qui empêche (normalement…) toute piqûre. Lorsque les journées sont belles et les abeilles paisibles, on peut s’essayer sans tenue à condition de rester calme et surtout vigilant !