Sélectionner une page

L’hivernage des colonies d’abeilles commencent tout juste avec les premiers jours de (grands) froids.

Mais que se passe-t-il dans les ruches? Et chez l’apiculteur?

antoine sur son rucher

L’hiver commence tout juste (les températures sont proches de 0°C le matin), .

Il va falloir chauffer tout ca! Et oui, il faut savoir que les abeilles luttent très bien contre le froid. Nos avettes consomment du miel et font vibrer les muscles  afin de conserver une température de 35°C « au cœur » de la grappe d’abeilles.

Tout le temps?

Oui! Même lorsque que le thermomètre affiche -10°C la ruche conserve sa température estivale! Plus il fait froid plus les abeilles se resserrent les unes contre les autres afin de conserver un maximum de calories.

Comme je le disais, les températures basses ne sont pas un problème pour les colonies. Par contre l’excès d’humidité en est un. Il va falloir veiller à ce que les ruches soient suffisamment aérées. Je ne parle pas de courant d’air hein ? Je parle ici simplement de vérifier que le plancher des ruches, qui est grillagé, ne soient pas obstrués et que l’entrée des ruches soit dégagée. Une technique d’apiculteur consiste à pencher légèrement sa ruche vers l’avant afin que l’humidité créée par la colonie, une fois condensée sur les parois de la ruche, s’écoule lentement vers l’avant .

abeilles consomment miel

Pour que le chauffage fonctionne, il faut du carburant!
Non non, je ne parle pas de fioul! Je parle de miel! Celui même que vous adorez consommer le matin sur vos tartines!

Et oui, le miel est le carburant principal des abeilles, il leur donne l’énergie suffisante pour faire vibrer leurs muscles et donc de se chauffer. Comme l’apiculteur n’est pas goujat, il a fait attention de laisser suffisamment de provision à ses colonies. Cependant, comme la nature est remplis d’insectes ravageurs (cf mon article sur le frelon asiatique), il faut parfois compléter les réserves avec du sucre. Le but ici est simplement de compléter les provisions afin que les ruches survivent à l’hiver. Ce sucre est distribué sous forme de pâte (mélange de sucre raffiné et d’eau) qu’on appelle « candi ».  Attention j’insiste : on ne gave pas les abeilles, on leur permet de survivre !
 
Et l’apiculteur pendant ce temps? Lui aussi il s’enferme chez lui et pousse le chauffage à 35°C ?

Il aimerait bien l’apiculteur ! Mais non, il n’a pas le temps!

A cette saison il faut s’occuper des ruches mortes pendant la belle saison, les nettoyer, les désinfecter… Il faut également s’occuper de la mise en pot du miel, des livraisons…

Et puis il faut commencer à anticiper la saison prochaine (qui va débuter dès le mois de Mars). Il va falloir préparer les cadres de ruches, la cire, peindre les nouvelles boites en bois… Mais tout cela fera parti d’un nouveau sujet que vous trouverez bientôt en ligne ici même!

Ouverture des ruches afin de contrôler les réserves en miel

 
 
 
 

L’entrée des ruches a été réduit afin d’empêcher les petits prédateurs (mulots, souris) de s’y introduire